Olivier Marty

Denerys, développement d'applications

 

Dans la vie...
Je fais des programmes sur-mesure pour des petites et moyennes entreprises, c’est un marché de niche. Je fais des programmes pour des sociétés qui ont des activités assez spécifiques pour lesquelles il n’existe pas de logiciel standard ou bien pour des personnes qui souhaitent des outils simples et qui leur ressemble...
Chaque nouveau projet est une nouvelle aventure. C’est une aventure humaine avant tout. Il me faut arriver à concevoir le bon programme, le plus rapide, le plus « évident » et bien sûr qui corresponde aux besoins des utilisateurs. Je dois arriver à rendre simple ce qui est complexe. Au final, il faut que le client gagne du temps, de la visibilité, du professionnalisme, de l’efficacité. C’est souvent le cas. Je travaille pour des utilisateurs satisfaits. C’est ça que j’aime.
Aussi, je réalise des tableaux de bords de gestion. C’est comme un tableau de bord de voiture mais avec les informations de la société. Je vais chercher les données dans les logiciels utilisés par le client et je les reprogramme pour afficher des graphiques et des tableaux. Ainsi les décideurs ont une vision plus simple, plus claire et plus synthétique de leur activité. Il peut y avoir des alertes lorsque des seuils sont franchis. Le résultat peut être affiché sur un intranet ou sur un écran proche de la machine à café pour diffuser des informations et motiver les équipes.
Enfin, je suis formateur parce que j’aime faire progresser les gens. J’aime rendre accessible l’information liée aux nouvelles technologies. J’aime donner aux utilisateurs des outils, des méthodes pour travailler plus efficacement. J’aime voir leurs yeux briller et entendre ‘’Je peux faire ça ???!!! ‘’. Je forme « sur-mesure » et j’ai à mon catalogue des formations atypiques telles que ‘’comment entretenir et sécuriser mon ordinateur ’’ pour les indépendants , ‘’comment gérer et sécuriser un réseau de 5 postes alors que ce n’est pas mon métier’’ pour les petites structures ou encore ‘’mise en œuvre d’un tableau de bord avec Excel’’ pour les dirigeants...
Dernier point : je propose aussi des vraies solutions de sauvegardes, simples, économiques et efficaces. Par « vraies », j’entends des solutions complètes et adaptées aux risques réels et multiples auxquels sont soumis nos chers ordinateurs. Lorsque je fais des audits, il y a des risques importants dans 80 % des cas. Et vous, êtes-vous bien protégés ?

 

Pourquoi es-tu membre du club, qu’est-ce qui t’a séduit ?
Je me suis lancé en 2004 parce mes programmes étaient appréciés dans la société où je travaillais. Comme je déménageais sur Pau, j’ai tenté de monter ma société. Depuis les années passent et ne se ressemblent pas. C’est tout sauf ce que j’avais projeté. J’ai eu de simples challenges à relever et des plus importants. J’ai eu des employés, je n’en ai plus. J’ai eu des moments d’euphorie comme des moments difficiles. Je pense que c’est le lot de tout le monde. Sur le long terme, ce qui me pose problème est ce sentiment d’être seul. Seul à la barre, seul devant ces nombreuses décisions qui font notre quotidien.
Après avoir géré mes affaires pendant 10 ans, tout seul dans mon coin, je suis entré au Club Affaires 64. J’y ai rencontré des personnes qui ont les mêmes motivations que moi, qui me comprennent, qui rencontrent les même difficultés... C’est rassurant ! Et c’est surtout très formateur : les échanges d’expériences et les petits conseils bien placés me font énormément progresser. Et j’espère aussi aider les autres. J’avais déjà fait une expérience de club affaire dans le passé mais très orientée business. Trop orientée business. Pour moi, c’est quelque-chose de secondaire. Je viens avant tout pour rencontrer des personnes, découvrir d’autres manières de fonctionner, échanger, réseauter.

 

Une passion, un projet ?
Je suis très porté sur la nutrition et la raw-food, l’alimentation crue. J’ai en projet la construction d’une serre aquaponique dans mon jardin. Cela consiste à élever des poissons dans des bacs et à faire pousser des légumes avec l’eau des poissons en circuit fermé, en hors sol. C’est une culture assez technique qui permet de fournir en légumes de qualité bio 4 personnes 10 mois dans l’année avec un minimum d’effort. C’est prometteur et expérimental !

 


Olivier Marty
Denerys, développement d'applications
Centre Activa, 4 allées Catherine de Bourbon
64000 Pau
www.denerys.com

Prénom / Nom *

Email *

Message